Archives du mot-clé Martin Luther

Les Pères de l’Eglise dans la théologie protestante

Chères lectrices, chers lecteurs,

Certains théologiens romains aiment colporter des propos comme quoi la théologie protestante est une invention de toute pièce coupée de l’histoire de l’Eglise, faisant passer les réformateurs pour des brutes ingrates.

Ces allégations sont des ragots, qui ne montrent qu’une chose: la méconnaissance des personnes tenant de tels propos sur la réforme.

Publicités

Conférence entre Luther et le diable – Le débunkage

Chères lectrices, chers lecteurs,

je vous propose aujourd’hui une courte vidéo sur un argument utilisé la semaine dernière par une personne se présentant comme catholique au cours d’un échange assez virulent sur Facebook. La personne argumentait en présentant comme une source fiable l’ouvrage Conférence entre Luther et le diable. Voyons ce qu’il en est…

Vers les 500 ans de la réforme, enjeux et perspectives

Chères lectrices, chers lecteurs,

comme vous l’avez peut-être constaté nous entrons dans une année de commémoration de la réforme, qui se terminera dans un an, le 31 octobre 2017, par les 500 ans de l’affichage des 95 thèses de Martin Luther contre les indulgences sur les murs de l’église de Wittemberg. Voyons rapidement quels sont les enjeux et les perspectives de cette année qui s’annonce.

0000000462l Lire la suite

La confession de foi de la Rochelle

Chères lectrices, chers lecteurs,

voici une petite vidéo sur la confession de foi de la Rochelle. Proclamée en 1571 elle est représentative de la foi réformée est reste, après la Bible, un document essentiel de la culture protestante, la confession de foi des églises réformées de 1938 y faisant référence. L’an prochain à l’occasion des 500 ans de la réforme l’EPUdF, Eglise Protestante Unie de France, s’est mise en tête de plancher sur une nouvelle confession de foi. Certains indicateurs montrent que la divinité de Jésus pourrait-être mise de côté afin de plaire au plus grand nombre. Cette divinité de notre Seigneur est clairement manifestée dans la confession de foi de la Rochelle que je vous propose, si vous ne la connaissez pas, de découvrir. Souhaitons que les rumeurs soient fausses et que l’EPUdF renouvelle haut et fort l’autorité souveraine des écritures et la divinité de notre Seigneur Jésus Christ, pourquoi pas en s’inspirant de ce magnifique texte de la Rochelle.

Bonne écoute!

Les précurseurs de la réforme

Chères lectrices, chers lecteurs,

comme vous le savez l’histoire retient la date du 31 octobre 1517 pour marquer le début de la réforme protestante. Cette date correspond à l’affichage des 95 thèses de Martin Luther contre les indulgences. L’éclairage sur l’oeuvre du réformateur allemand et sur la théologie de Jean Calvin occulte souvent les précurseurs de la réforme. Nous allons survoler dans cet article les œuvres de John Wyclif et de Jan Hus, qui au XIVe et au XVe siècle lancèrent les bases de la réforme du XVIe siècle.

Jan_Hus(1370-1415) Lire la suite

Confession de foi 2017 – La victoire du libéralisme?

Chères lectrices, chers lecteurs,

comme vous le savez 2017 va marquer le 500ème anniversaire de l’affichage des 95 thèses de Luther contre les indulgences sur la porte de l’église de Wittemberg, coup d’envoi de la réforme protestante. L’EPUdF, Eglise Protestante Unie de France, a choisi cette date pour proclamer une nouvelle confession de foi. Quelle tournure va prendre cette confession? Quels en sont les enjeux?

2296768431_small_2 Lire la suite

Théologie systématique réformée – 5ème partie – Histoire de la réforme, Luther et Calvin

Chères lectrices, chers lecteurs,

en ce mercredi voici une nouvelle vidéo de la série théologie systématique réformée. Nous restons dans le thème de l’histoire de l’Eglise, avec un zoom sur l’histoire de la réforme à travers la vie et les œuvres de Martin Luther et Jean Calvin au XVIe siècle.

Mes propos commencent par des rappels sur les premiers conciles œcuméniques (Nicée, Constantinople, etc…) et sur les Pères de l’Eglise. Je parle aussi des prémices de la réforme en évoquant rapidement les actes de John Wyclif en Angleterre au XIVe siècle et de Jean Hus en Tchécoslovaquie au XVe siècle.

Ci-dessous voici le credo, symbole de Nicée-Constantinople promulgué en 381 et professé par tous les chrétiens:

Nous croyons en un seul, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible. Nous croyons en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles, Dieu né de Dieu, lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu, engendré et non créé, de même nature que le Père, et par qui tout a été fait ; qui pour nous les hommes et pour notre salut, est descendu des cieux et s’est incarné du Saint-Esprit et de la vierge Marie et s’est fait homme. Il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il a souffert et il a été mis au tombeau ; il est ressuscité des morts le troisième jour, conformément aux Écritures ; il est monté au ciel où il siège à la droite du Père. De là, il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son règne n’aura pas de fin. Nous croyons en l’Esprit-Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie, qui procède du Père et du Fils, qui reçoit même adoration et même gloire, qui a parlé par les Prophètes. Nous croyons en l’Église une, sainte, catholique et apostolique. Nous confessons un seul baptême pour la rémission des péchés ; nous attendons la résurrection des morts et la vie du monde à venir.