La guerre à travers la Bible

Chères lectrices, chers lecteurs,

l’Ancien Testament contient de nombreux récits de guerre. D’un premier abord rude et écrasant, ces récit sont pourtant une source d’édification à ne pas négliger. Voyons deux exemples.

240px-Jean_Fouquet_001

De la guerre peut découler un messie

Si une période est synonyme de bataille pour beaucoup, c’est bien la conquête de Canaan par l’armée israélite sous la conduite de Josué. Ce n’est pas l’homme le vrai général, c’est l’Éternel! Voyons un extrait de la mission de reconnaissance de la ville de Jéricho, avant la bataille.

Jos 2.1-14

1 Josué, fils de Nun, fit partir secrètement de Sittim deux espions, en leur disant : Allez, examinez le pays, et en particulier Jéricho. Ils partirent, et ils arrivèrent dans la maison d’une prostituée, qui se nommait Rahab, et ils y couchèrent. 2 On dit au roi de Jéricho : Voici, des hommes d’entre les enfants d’Israël sont arrivés ici, cette nuit, pour explorer le pays. 3 Le roi de Jéricho envoya dire à Rahab : Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi, qui sont entrés dans ta maison; car c’est pour explorer tout le pays qu’ils sont venus. 4 La femme prit les deux hommes, et les cacha; et elle dit : Il est vrai que ces hommes sont arrivés chez moi, mais je ne savais pas d’où ils étaient; 5 et, comme la porte a dû se fermer de nuit, ces hommes sont sortis; j’ignore où ils sont allés : hâtez-vous de les poursuivre et vous les atteindrez. 6 Elle les avait fait monter sur le toit, et les avait cachés sous des tiges de lin, qu’elle avait arrangées sur le toit. Ces gens les poursuivirent par le chemin qui mène au gué du Jourdain, et l’on ferma la porte après qu’ils furent sortis.

8 Avant que les espions se couchassent, Rahab monta vers eux sur le toit 9 et leur dit : L’Éternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous. 10 Car nous avons appris comment, à votre sortie d’Egypte, l’Éternel a mis à sec devant vous les eaux de la mer Rouge, et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens au delà du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez dévoués par interdit. 11 Nous l’avons appris, et nous avons perdu courage, et tous nos esprits sont abattus à votre aspect; car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre. 12 Et maintenant, je vous prie, jurez-moi par l’Éternel que vous aurez pour la maison de mon père la même bonté que j’ai eue pour vous. Donnez-moi l’assurance 13 que vous laisserez vivre mon père, ma mère, mes frères, mes sœurs, et tous ceux qui leur appartiennent, et que vous nous sauverez de la mort.

14 Ces hommes lui répondirent : Nous sommes prêts à mourir pour vous, si vous ne divulguez pas ce qui nous concerne; et quand l’Éternel nous donnera le pays, nous agirons envers toi avec bonté et fidélité.

Dans le fil du récit ce passage peut sembler anodin, une simple mission de reconnaissance et l’aide d’une prostituée autochtone, Rahab, à qui il a été promis de survivre à la prise de la ville. Le plan de Dieu est parfait et nous dépasse dans sa grandeur. Rahab tient une place spéciale, en effet elle figure dans la généalogie de Jésus, « de Rahab, Salma eut pour descendant Booz. De Ruth, Booz eut pour descendant Obed » (Mt 1.5). Ce seul verset de la généalogie de notre Seigneur indique deux noms assez étranges au regard des généalogies de l’époque, il y a la présence de deux femmes. Ces femmes ne sont pas n’importe quelles femmes, il s’agit de converties à la foi en l’Éternel et non d’israélites de naissance.

Ce n’est pas à nous de juger du plan choisi par l’Éternel pour accomplir sa volonté. Les guerres et les prises de territoire font partie de ce plan, ces conquêtes ont été l’occasion de conversions comme celles de Rahab ou Ruth, qui figurent en bonne place dans la généalogie de notre Seigneur. Au delà du fait que Rahab et Ruth sont des femmes, le fait qu’elles ne sont pas israélites de naissance est important et montre que l’alliance nouvelle en Christ ne concerne pas une condition charnelle (naissance dans tel ou tel milieu, telle ou telle ethnie, etc…). Nous ne sommes pas loin des propos de l’apôtre Paul, qui déclare que « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Ga 3.28-29).

La fin du royaume de Juda

Des épisodes encourageants comme le règne pieu de Josias n’ont pas empêché la colère de l’Éternel de fondre sur le royaume de Juda. La promesse d’une dynastie éternelle issue de David sera honorée avec Jésus-Christ, cependant le péché est fort et il faut agir contre Juda.

2 R 24.1-4

1 De son temps, Nebucadnetsar, roi de Babylone, se mit en campagne. Jojakim lui fut assujetti Pendant trois ans; mais il se révolta de nouveau contre lui. 2 Alors l’Éternel envoya contre Jojakim des troupes de Chaldéens, des troupes de Syriens, des troupes de Moabites et des troupes d’Ammonites; il les envoya contre Juda pour le détruire, selon la parole que l’Éternel avait prononcée par ses serviteurs les prophètes. 3 Cela arriva uniquement sur l’ordre de l’Éternel, qui voulait ôter Juda de devant sa face, à cause de tous les péchés commis par Manassé, 4 et à cause du sang innocent qu’avait répandu Manassé et dont il avait rempli Jérusalem. Aussi l’Éternel ne voulut-il point pardonner.

Nous sommes avec ce court extrait en présence du grand mystère du plan de Dieu. L’Éternel, qui a fait la promesse forte d’une descendance davidique éternelle, envoie des forces ennemies en guerre contre Jérusalem. Comme nous avons eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises il n’y a pas un Dieu méchant de l’Ancien Testament et un Dieu gentil du Nouveau Testament. Il y a l’Éternel et l’Éternel est… Éternel!

Une lecture plus approfondie montre que toute la grâce du Seigneur est manifestée dans ce passage. L’Éternel applique sa justice, cependant le moyen de salut offert à son peuple est préservé comme le veut la promesse. Il y aura la défaite et  l’exile à Babylone au VIe siècle, mais le Seigneur délivrera son peuple avec l’intervention de l’armée Perse de Cyrus. La sanction peut sembler rude pour le peuple, elle l’est probablement. Cependant l’amour de Dieu est plus fort, la promesse est accomplie. L’amour du Seigneur ira jusqu’à envoyer son propre Fils Jésus-Christ.

Les guerres sont humainement incompréhensibles tant que nous avons une réflexion du genre « mais pourquoi Dieu qui est amour a voulu des guerres et continue de les permettre? ». A formuler la question comme ça, on aura jamais de réponse satisfaisante. Les guerres ont été nécessaires pour éliminer le mal ou face au peuple de Dieu qui s’était perdu. Nous devrions plutôt nous repentir et prier le Seigneur d’être aussi patient avec nous.

Des chrétiens meurent pour leur foi au XXIe siècle. Des martyrs qui n’ont pas voulu renier leur foi en notre Seigneur et sauveur Jésus-Christ. Prions pour les blessés et les familles qui ont perdu un proche, que le Seigneur facilite leur deuil. Seul l’Éternel, tel qu’il a été révélé par son Fils Jésus, est à même de réellement soulager les peines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s