Développement personnel: la Tour de Babel 2.0

Chères lectrices, chers lecteurs,

parmi les péricopes les plus célèbres de la Genèse figure assurément l’épisode de la tour de Babel. L’époque que nous vivons permet une large diffusion du savoir, ainsi que de certaines pratiques de développement personnel. Ces pratiques nous invitent à trouver « par nous-même » des solutions à nos problèmes. Le volontarisme humain dénoncé par l’épisode de la Tour de Babel est plus que jamais présent dans notre société moderne.

BAB_MODERN

Le texte, Gn 11.1-9 (version Segond 1910)

1 Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. 2 Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent. 3 Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. 4 Ils dirent encore: Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

5 L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. 6 Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres. 8 Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. 9 C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre.

L’Arche d’alliance bien, la Tour de Babel pas bien. Pourquoi?

C’est assez simple en fait. Au cours de l’histoire du peuple hébreu (et avant si on considère la Genèse), l’Éternel a demandé de construire certaines choses. L’arche d’alliance est une demande de l’Éternel, « on fabriquera un coffre en bois d’acacia. Il aura 25 centimètres de long, 75 centimètres de large et 75 centimètres de haut » (Ex 25.10). La confection de l’arche d’alliance est une demande de Dieu, avec les dimensions voulues par Dieu. Il en va de même, dans le livre de la Genèse, de l’arche construit par Noé, « mais toi, construis un grand bateau en bois résineux. Tu en diviseras l’intérieur en compartiments, et tu l’enduiras intérieurement et extérieurement de goudron » (Gn 6.14). On pourrait multiplier les exemples, voici des constructions réalisées par des hommes qui ont respecté la volonté de Dieu.

Pour la Tour de Babel c’est l’inverse, l’initiative est humaine et ne vient pas de l’Éternel, « Ils se dirent l’un à l’autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore: Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre » (Gn 11.3-4).

Dans les deux premiers cas (coffre de l’alliance et arche) la consigne vient de Dieu et est appliquée par l’homme, dans le deuxième cas (tour de Babel), l’initiative est 100% humaine. Notons que cette initiative de construire une tour était nourrie par une ambition démesurée, se faire un nom et ne pas être dispersé sur la surface de la terre. En ce sens, la tour de Babel est un des premiers exemples que donne la Bible d’une initiative purement humaine réalisée (pas jusqu’au bout car Dieu veille!) à des fins humaines (se faire un nom et ne pas se disperser alors que la consigne du Seigneur était plutôt de remplir la terre).

Oui, mais c’est quoi le rapport avec le développement personnel?

Je vous l’accorde, c’est peut-être un peu capillotracté… Mais pas tant que ça! Commençons par définir ce qu’est le « développement personnel ». D’innombrables sites et blogs proposent de vous aider à aller mieux, à prendre le contrôle de votre vie et de réaliser vos rêves. Je ne vais pas ici en faire la promotion, mais le point commun de ces sites tient en une phrase: « la solution est en vous » (c’est même exactement le titre d’un de ces sites, si j’en crois des posts Facebook de certains amis…). L’idée est que, par une méthode que vous allez apprendre grâce à un coaching de choc, vous allez extraire de vous et de vous seul les ressources pour réaliser vos plus grandes ambitions, qu’il s’agisse de fortune, de santé, de travail, de famille.

En clair, un mot d’ordre: c’est vous le boss! Quoi de plus gratifiant et doux à l’oreille? Ces méthodes parlent aussi souvent d’une sorte de loi d’attraction universelle. En gros, c’est par votre volonté que vous vous connectez à un bon flux d’énergie. Dans la pratique, si vous pensez de façon positive, vous vous connectez à ce flux et attirez à vous le succès. L’idée ne date pas d’hier, c’est la méthode Coué revue à la sauce ésotérique new-age. Ce qui est nouveau, c’est l’effort marketing déployé pour vendre ce type de prestations de coaching.

L’idée ne date pas d’hier disais-je, elle date en fait… de Babel pourrait-on dire! (Oui, ça y est, je fais le lien 😉 ). La tour de Babel est une initiative humaine, avec un objectif humain, réalisé par des humains. Un peu comme ce que propose le coaching moderne de développement personnel, à savoir que les solutions sont en vous, qu’il faut vous connecter par votre propre volonté à je ne sais quel flux d’énergie (le clan des winner, pour avoir le swag!) pour réaliser votre propre volonté. Une vraie tour de Babel 2.0!

Ce que propose le développement personnel est l’inverse, nous le voyons bien, de la volonté du Seigneur, qui nous aime de manière inconditionnelle. Ce n’est pas à l’être humain de se glorifier d’aimer le Seigneur, dans la mesure où c’est, en premier lieu, le Seigneur qui nous aime.

Des conséquences pas anodines

L’Éternel a divisé par les langues pour mettre fin à la tour de Babel.  A en croire des témoignages de personnes passant d’un expert de coaching à un autre, jamais satisfaites, toujours frustrées, il semble que l’errance spirituelle et le fait de devenir un moulin à vent vivant soit une conséquence du fait de plonger dans le développement personnel. Le don de Dieu est un don gratuit. En revanche il n’en est pas de même pour le développement personnel, qui peut coûter des fortunes. Si d’un seul coup d’un seul une méthode permettait de vaincre toutes les angoisses et de faire de tous les habitants de la terre des « gagnants », il n’y aurait tout simplement plus de clients pour ce type de coaching! Il est donc nécessaire pour ces coachs que leurs clients ne soient jamais vraiment guéris ou satisfaits, sans quoi ils ne viendraient plus frapper à leurs portes…

Seule la grâce est libératrice, seul le sang versé par notre Seigneur Jésus-Christ est une solution au péché, aucun stratagème humain n’est efficace pour ça. La corruption de l’être depuis la chute est réelle, et seul l’Éternel dans sa grâce est à même de nous consoler vraiment, durablement, que nous traversions de bonnes périodes, ou que nous soyons dans la vallée de l’ombre de la mort.

Un coach c’est différent, il se contentera de vous proposer une nouvelle séance contre écus sonnants et trébuchants…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s