A la découverte du guitariste Tony MacAlpine

Chères lectrices, chers lecteurs,

fin de soirée en musique, avec (si vous ne connaissez pas encore) la découverte du guitariste Tony MacAlpine. Né au début des années 60, il fait partie de la grande vague des guitar heros des années 80. Moins médiatisé que Steve Vai ou Joe Satriani, il fait partie des « hommes de l’ombre » (il joue beaucoup pour d’autres musiciens, non en son nom propre). Sa technique est sans failles, il se spécialise dans les longues lignes leggato et un jeu élaboré en tapping (ce qui fait que certains observateurs le comparent à Joe Satriani).

The sage (de l’abum Evolution) – 1995

Premier extrait de son célèbre album Evolution, ce morceau est caractéristique de la vague guitar hero 85/95, avec un thème épique et un jeu mêlant virtuosité du clavier et de la guitare (Tony MacAlpine joue aussi bien des deux). L’emploi des modes autre que majeur ou mineur traditionnels (comme le mixolydien) est à l’origine du caractère spécial du thème de ce morceau.

Chromaticity (extrait de l’album du même nom) – 2001

Autre exemple de composition élaborée, dans un style se rapprochant plus du néo-classique (moins kitch que ce que peut proposer Yngwie Malmsteen).

Collaboration avec Steve Vai – Get the hell out of here

Pour terminer une des plus célèbres collaborations de Tony MacAlpine, sur un morceau déjanté réunissant une brochette impressionnante de virtuoses; STeve Vai, Tony MacAlpine et Steve Harris (bassiste d’Iron Maiden). Du fun, rien que du fun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s