Tourisme improbable

Chères lectrices, chers lecteurs,

les plages de sable blanc, c’est très joli. Les palmiers, c’est merveilleux. Certes. Je vous propose ici un petit album photo d’un tourisme d’une autre nature, le tourisme improbable. J’ai visité ces lieux au hasard de pauses dans mes tournées commerciales, des lieux auxquels on ne pense pas tout de suite, mais qui ont quelque chose de magique.

Bienvenue dans ce petit florilège des lieux improbables de notre patrimoine!

Enceinte celtique dite du camp d’Attila (La Cheppe, Marne)

IMG_0097

Aucune photo ne peut rendre justice à la beauté de ce site, il s’agit d’une gigantesque enceinte gauloise du premier siècle avec Jésus Christ, occupée ensuite par les romains. Certains historiens y situent la bataille des Champs Catalauniques, qui opposa en 451 de notre ère les troupes d’Attila et l’armée romaine d’où le nom de « camp d’Attila ».

Circuit de Reims (Gueux, Marne)

IMG_0180

IMG_0182

On s’y croirait presque! La route de Reims à Gueux emprunte une portion de l’ancien circuit de course de Reims. Classé au patrimoine monumental français, ce circuit a été actif de 1926 à 1972. Le parcours est célèbre pour avoir été au menu de la première édition du championnat du monde de Formule 1 en 1950.

Camp romain de Cora (Saint-Moré, Yonne)

IMG_0205

Ce n’est pas très spectaculaire, on voit juste les restes du mur d’enceinte. L’édifice a été commandé par l’Empereur Auguste au premier siècle avant Jésus-Christ afin de consolider l’emprise romaine en Gaulle. Le site a été actif relativement tard, servant de refuge aux populations locales lors d’invasions sarrasines au VIIIe siècle et Normandes au IXe siècle.

Eglise de Cheylade (Cheylade, Cantal)

IMG_0991

IMG_0992

Passons dans le Cantal, un des plus beaux départements français. Voici la petite église de Cheylade, qui date du XIIe siècle. Entièrement construite en pierre volcanique du pays, son atout maître est l’ensemble de 1386 caissons en bois décorant le plafond (ajout tardif du XVIe siècle).

Petit avant-gout du documentaire Les pierres oubliées du Cantal, dont le montage prend du retard… Vous pouvez voir ou revoir la bande annonce ici.

Vestiges du parc Mirapolis (Courdimanche, Val d’Oise)

IMG_0115

Le site possède peu d’intérêt en lui-même, mais vient titiller la nostalgie de celles et ceux qui avaient 10 ans dans les années 80. Le parc Mirapolis a été ouvert en 1987 et a fermé en 1991,  victime de la concurrence du parc Astérix. Le thème était la littérature de Rabelais (Gargantua, Pantagruel…). Ne subsiste plus que la grille d’entrée et deux kiosques, le reste du parc servant de lieu d’entrainement au GIGN.

Sarcophages de Quarré-les-Tombes (Quarré-les-Tombes, Yonne)

IMG_0203

L’église de cette petite commune de bourgogne est entourée de pas moins de 112 sarcophages, selon certaines sources ils étaient à l’origine plus de 1000, construits entre le VIIe et le Xe siècle. Spectacle étonnant! Beaucoup de spéculations et théories ont été formulées sur la présence d’autant de sarcophages dans cette petite bourgade. Une explication semble être tout simplement que le lieu a été une fabrique de sarcophages.

J’espère que vous avez apprécié découvrir ces quelques sites improbables. Bien entendu ils ne justifient pas à eux seuls une sortie (quoi que l’église de Cheylade vaut vraiment son pesant de cacahuète), cependant ils valent le détour si vous passez à côté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s