Jean Calvin, le best of!

0000003132L-858x1024-1398697019

Chères lectrices, chers lecteurs,

en ces temps troublés et pour bien terminer la semaine je vous propose un peu de détente et de fantaisie avec un petit et modeste best of de Jean Calvin. Quoi de mieux et de plus drôle que de passer les derniers instants de cette semaine en compagnie du réformateur?

Je vous propose deux extraits du Traité des reliques et un extrait de l’Institution de la Religion Chrétienne. Les deux premiers textes ont été conservés avec une formulation d’époque, qui bien qu’un peu modernisée peu dérouter à la lecture.

Reliques en pagaille (Traité des reliques, 1543)

« On montre la forme de ses pieds où il a marché quand il s’est apparu à quelques-uns depuis son ascension: comme il y a un à Rome, en l’église Saint-Laurent, au lieu où il rencontra Pierre, quand il prédit qu’il devait souffrir à Rome; un autre à Poitiers, à Sainte-Radegonde; un autre à Soissons; un autre à Arles. Je ne discute point si Jésus Christ a su imprimer sur une pierre la forme de son pied; mais je dispute seulement du fait, et dis, puisqu’il n’y a nulle probation légitime, qu’il faut tenir tout cela pour fable.

Mais la relique la plus risible de cette espèce, est la forme de ses fesses qui est à Reims en Champagne, sur une pierre, derrière le grand autel; et disent que cela fut fait du temps que notre Seigneur était devenu maçon pour bâtir le portail de leur église. Ce blasphème est si exécrable que j’ai honte d’en plus parler. »

Les apôtres dispersés façon puzzle (Traité des reliques, 1543)

« C’est maintenant aux apôtres d’avoir leur tour. Mais pour ce que la multitude pourrait engendrer confusion, si je les mettais tous ensemble, nous prendrons Pierre et Paul à part, puis nous parlerons des autres. Leurs corps sont à Rome: la moitié en l’église de Saint-Pierre, et l’autre moitié à Saint-Paul. Et disent que Sylvestre les pesa, pour les distribuer ainsi en égales portions.

Les deux têtes sont aussi à Rome, à Saint-Jean de Latran. Combien qu’eu la même église il y a une dent de Pierre à part. Après tout cela, on ne laisse point d’en avoir des os partout: comme à Poitiers, on a la mâchoire avec la barbe; à Trèves, plusieurs os de l’un et de l’autre; à Argenton en Berry, une épaule de Paul. Et quand serait-ce fait? Car partout où il y a église qui porte leurs noms, il y a des reliques. Si on demande quelles, qu’on se souvienne de la cervelle de Pierre, dont j’ai parlé, qui était au grand autel de cette ville.

Tout ainsi qu’on trouva que c’était une pierre de ponce, ainsi trouverait-on beaucoup d’os de chevaux ou de chiens, qu’on attribue à ces deux apôtres. Avec les corps, il y a suite. A Saint-Salvador en Espagne, ils en ont une pantoufle: de la forme et de la matière, je n’en puis répondre; mais est bien à présumer que c’est une semblable marchandise que celle qu’ils ont à Poitiers, lesquelles sont d’un satin broché d’or.

Voilà comment on le fait brave après sa mort, pour le récompenser de sa pauvreté qu’il a eue sa vie durant. »

L’évêque de Rome (Institution de la Religion Chrétienne livre IV-chapitre VI, 1536)

« Les papistes racontent que Pierre a été évêque de Rome, ce qui, me semble-t-il, n’est pas certain. En effet, il est facile de réfuter l’affirmation d’Eusèbe, selon laquelle Pierre a été vingt-cinq ans à Rome. On voit, dans les deux premiers chapitres de la lettre de Paul aux Galates, que Pierre a été à Jérusalem pendant vingt années après la mort de Jésus Christ (Galates 1.18 et 2.1), et que, de là, il est allé à Antioche où il a demeuré quelques temps; on ignore combien de temps. Grégoire estime sept ans et Eusèbe vingt-cinq. Or, de la mort de Jésus-Christ jusqu’à la fin de l’empire de Néron, qui fit tuer Pierre, il n’y a que trente-sept ans. Notre Seigneur a souffert sous l’empereur Tibère, la dix-huitième année de son règne. Si on ôte les vingt ans dont Paul atteste que Pierre a habité à Jérusalem, il ne reste tout au plus que dix-sept ans qu’il faudra partager entre les deux évêchés d’Antioche et de Rome. Si Pierre a été longtemps évêque d’Antioche, il ne peut l’avoir été que bien peu à Rome.

Cela peut se montrer de façon encore plus simple. Paul a écrit son épître aux Romains, alors qu’il était en chemin pour aller à Jérusalem où il a été arrêté et amené à Rome (Romains 15.25). Il est donc vraisemblable que cette épître a été écrite quatre ans avant que Paul arrive à Rome. Or, il n’y fait aucune mention de Pierre, ce qu’il ne devait pas omettre si celui-ci était évêque du lieu même. A la fin, dans l’énumération d’un grand nombre de croyants qu’il salue et, lorsqu’il assemble comme un rôle tous ceux qu’il connaît (Romains 16.1-16), Paul ne dit toujours pas un mot de Pierre. Il n’est pas besoin de faire preuve de beaucoup de subtilité, ni de discuter longtemps avec des personnes à l’esprit ouvert: il est clair, comme en témoigne l’argument de l’épître, que Pierre n’aurait pas été oublié s’il avait été sur place à Rome. »

La modernité de l’oeuvre de Jean Calvin

La tonalité des articles et billets au sujet de la religion a beaucoup changée en 500 ans! J’espère que vous avez apprécié ces extraits, qui reflètent l’atmosphère des débats apologétiques du XVIe siècle, comme vous pouvez le constater Jean Calvin n’y allait pas avec le dos de la cuillère.

La tonalité n’est plus la même aujourd’hui certes, cependant ces textes sont d’une grande modernité quand on pense au soucis de la qualité des arguments et surtout à l’humour déployé par le réformateur. On présente souvent Jean Calvin comme un taciturne, ce qu’il était peut-être, cependant ces écrits font montre d’un sens de l’humour pince-sans-rire et nous poussent plus que jamais à ne pas nous laisser abuser par les artifices déployés pour fonder notre jugement mais à être rigoureux dans la recherche.

A bientôt!

Julien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s