Lecture pour les vacances

Chères lectrices, chers lecteurs,

beaucoup d’entre vous vont partir en vacances et c’est souvent l’occasion de faire le plein de livres. Si vous voulez lire mais ne savez pas quoi choisir, voici quelques idées. Il s’agit d’ouvrages dans tous les genres. Ils sont tous de valeur, je ne partage pas certaines analyses qu’ils contiennent mais ils méritent d’être connus.

666 – Pierre Jovanovic (2014, éditions Le Jardin des Livres)

71pSAHtegML

Pierre Jovanovic présente son interprétation de l’Apocalypse de Jean, faisant un parallèle entre le « faux prophète », la « bête à sept têtes », la « marque de la bête » du dernier livre de la Bible et l’histoire mondiale des stocks d’or. A vrai dire j’étais déjà convaincu que l’Apocalypse décrit un système financier et son effondrement, j’étais donc conquis d’avance par cette grille de lecture.

L’ouvrage est riche en sources, vous n’allez pas vous ennuyer à le lire et en ressortirez documentés et troublés de ce parallèle entre l’Apocalypse de Jean et le système financier. A ne pas prendre en revanche pour argent comptant sur tout, certains points techniques d’économie (comme le rôle de la fameuse loi de janvier 1973) restent discutables, ceci dit l’ouvrage mérite d’être lu pour son approche originale et la verve de sa rédaction, d’une plume pour le moins tonique!

Le livre noir de la gauche – Jean Robin (2012, éditions TATAMIS)

livrenoirdelagauche1

Jean Robin, qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions dans la rubrique « Parole » du premier numéro de la Colombe du Dimanche (téléchargeable ici), a écrit en 2012 cet ouvrage qui se veut une somme journalistique des faits les plus accablants pour la gauche française. Il s’agit donc d’une compilation d’articles de journaux, transcriptions d’interviews, extraits de livres. Les sources sont systématiquement indiquées. La plume de Jean Robin intervient finalement très peu, il se contente de ponctuer certains extraits.

L’ouvrage est, même si c’est pas sa vocation première, un condensé d’histoire. J’ai aimé me balader dans le temps au fil des extraits contenus dans le livre, c’est très plaisant. On en apprend aussi beaucoup, je pense que tout lecteur découvrira dans ce livre noir une chose qu’il ignorait et qui donc va l’enrichir.

Alors oui, c’est un livre partisan, compilé par un auteur de droite, à charge contre la gauche. Toutefois la rigueur mise dans le relevé des sources qui composent l’ouvrage fait de ce Livre noir de la gauche un « must have » pour tout lecteur aimant l’exactitude documentaire.

Nous étions jeunes et insouciants – Laurent Fignon (2009, éditions Grasset)

51NxrpBavwL._SX297_BO1,204,203,200_

Ce livre est l’autobiographie de Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France, rédigé peu avant sa mort. Ecrit sans nègre, on reconnait le style piquant que le champion pouvait avoir quand il commentait les étapes pour France Télévision. Rien n’échappe à la plume de Laurent Fignon: ses débuts en cyclisme qu’il a du accommoder avec des études scolaires qu’il n’a pas voulu abandonner trop tôt, son arrivée dans l’équipe Renault, sa rivalité avec Bernard Hinault, ses deux Tours de France victorieux, ses blessures trop nombreuses, son regain de forme à la fin des années 80 avec deux victoires à Milan/San-Remo et le Giro 89, la terrible défaite dans le Tour de France 1989 pour 8 petites secondes face à Greg Lemond, sa fin de carrière en dents de scie mais non dénuée de quelques dernières pointes brillantes.

Tout y passe, ses relations avec les autres coureurs, le dopage, l’entrainement, c’est sans langue de bois et très plaisant à lire. Une belle façon de se replonger dans ce cyclisme des années 80 qui a vu le cyclisme professionnel se métamorphoser. Ce livre est indispensable pour tous les passionnés de cyclisme, à titre personnel je l’ai dévoré en moins de trois jours!

Joueur né – Nolan Dalla et Peter Alson (2005, éditions Sonatine)

blogentry-2964-0-47271500-1377848808

La biographie de Stu Ungar, souvent considéré comme le plus grand joueur de poker de tous les temps. Une histoire digne d’un film de Martin Scorsese, où la réalité dépasse la fiction. Très grand joueur, mais grand malade aussi…

Des salles de gin rami à la fin des années 60 où il faisait déjà des ravages, aux casinos qu’il dépouillait au black-jack, vous serez fascinés par ce destin hors normes. Il remportera trois fois le Main Event des World Series Of Poker, sera considéré comme le meilleur joueur, avant de mourir ruiné à cause des paris annexes et de la drogue à même pas 45 ans, en 1998.

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler – Luis Sepulveda (2012, éditions Métailié)

412dwedB6CL._SY344_BO1,204,203,200_

Pour finir ces lectures de vacances, un livre de Luis Sepulveda, qui est un très joli conte. Comme avec tous les contes il y a plusieurs niveaux de lecture. Cet ouvrage va ravir toute la famille! C’est l’histoire de la rencontre la plus improbable qui soit, celle d’une mouette et d’un chat (qui lui apprend à voler, comme le suggère le titre). Éloge de la volonté, force des différences dans le respect de l’identité propre, ne pas se soucier du regard des autres, sont autant de thème abordés dans ce joli conte, sans toutefois verser dans le nianian. Sans verser dans le nianian, mais avec une bonne dose de poésie.

Laissez vous bercer par ce conte, pour enfant, pour adulte, chacun y puisera ce qu’il veut, chacun y trouvera quelque chose, tout le monde en sortira émerveillé et être émerveillé, par les temps qui courent, fait drôlement du bien!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lecture pour les vacances »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s